dimanche 20 décembre 2015

Lecture du moment 
               Chroniques sur mes dernières lectures


LES 100 de Kass Morgan

Couverture : Les 100, Tome 1


Depuis des siècles, plus personnes n'a posé le pied sur Terre. Le compte à rebours a commencé...
2:48... 2:47... 2:46...
Ils sont 100, tous mineurs, tous accusés de crimes passibles de la peine de mort.
1:32... 1:31... 1:30...
après des centaines d'années d'exile dans l'espace, le Conseil leur accorde une seconde chance qu'ils n'ont pas le droit de refuser : retourner sur Terre.
0:45... 0:44... 0:43...
Seulement là-bas, l'atmosphère est potentiellement radioactive et à peine débarqués les 100 risquent de mourir.
0.03... 0:02... 0:01...
Amours, haines, secrets enfouis et trahisons.
Comment se racheter une conduite quand on n'a plus que quelques heures à vivre ?



    J'avais entendu parle de la série les 100 bien avant de la lire. J'en avais entendu autant de bien que du mal : les avis sont assez partagés  alors je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre. J'ai donc commencé ma lecture du premier tome sans attente aucune, avec même la peur d'être déçue, mais ça n'a pas du tout été le cas ! Le premier tome m'a agréablement surprise et le tome 2 est encore meilleur que le premier.

Mon avis sur le tome 1 :  Première chose à savoir si vous avez l'intention de lire les 100: le roman est looooooong à démarrer ! je devrais même dire que le roman ne démarre qu'à la toute dernière page ! Dans toutes les pages qui précèdent, il ne se passe rien. Pas d'action, pas de retournements de situation, rien de ce à quoi on pourrait s'attendre après la lecture du résumé.  
   On apprend à connaître les quatre personnages principaux, Bellamy, Wells, Clarke et Glass. On découvre leur passé, la raison pour laquelle ils ont été envoyés sur Terre, et on les suit alors qu'ils essaient de s'adapter à leur nouvelle vie. Ce sont des personnages assez différents les uns des autres, mais tous attachants à leur façon: Bellamy, le rebel qui est prêt à tout pour protéger sa soeur, Wells, le leader, le bon gars rongé par la culpabilité à cause de ce qu'il a fait à la fille qu'il aime, Clarke, qui étudiait pour devenir docteur, mais qui a tout perdu parce qu'elle a fait confiance à la mauvaise personne et finalement Glass, petite fille gâtée pourrie qui a changé grâce à l'amour. J'ai beaucoup aimé chacun d'un, mais ce que j'ai aimé encore plus c'est d'apprendre à les connaître doucement et en profondeur. Ils ont réussi à me toucher et à me surprendre aussi, parce que souvent, je ne m'attendais pas du tout aux révélations qui surgissaient de leur passé et qui changeait totalement ma façon de voir tel ou tel personnage.
    Décrit de cette façon, le livre peut sembler très ennuyant, mais je suis moi-même surprise de dire que j'ai beaucoup aimé. J'ai aimé l'univers créé par l'auteur, j'ai aimé découvrir la vie sur une terre ravagée, mais aussi celle dans les Capsules. L'histoire m'a paru très réaliste et je me suis facilement laissé prendre au jeu, tournant les pages à toute vitesse. La fin nous laisse sur une révélation, nous donnant encore plus envie de lire la suite. Alors même si les 100 m'a donné l'impression d'être une longue introduction, je savais que j'allais lire le deuxième tome. En espérant tout de même qu'il y aurait plus d'action cette fois !

Mon avis sur le tome 2, 21e jour (À ne pas lire si vous ne voulez pas être spoilier sur le tome ): Un tome bien meilleur que le premier que j'avais pourtant déjà aimé ! Mais enfin, j'ai eu l'impression d'entrer dans le vif du sujet ! Dans ce tome, il y a beaucoup plus d'action, plus de retournements de situations et plus de tensions aussi. Avec l'apparition des Nés-Terre, l'ambiance est plus tendue que jamais entre les 100. Ils sont une menace constante au-dessus de leur tête parce qu'on ne sait jamais quand ni comment ils vont frapper. On découvre seulement qu'ils sont sans pitié... et invisible ! Un nouveau personnage apparaît, Sascha, personnage que j'ai bien aimé découvrir et sa présence révèle la véritable personnalité de chacun.
     J'aime l'évolution des personnages, la façon dont les épreuves et leur nouvelle liberté modifie ou affirme leur caractère. La seule chose qui m'a déplue, c'est les relations entre les personnages. Pour moi, tout va beaucoup trop vite entre Bellamy et Clarke, mais aussi entre Wells et (surprise, je ne dirai pas le nom pour vous laisser découvrir). Il me paraît très improbable que Wells ait pu oublier Clarke aussi rapidement. Après tout ce qu'il a fait pour la sauver, c'est un amour qui ne me semble pas aussi facile à mettre de côté ! Je n'ai donc pas du tout cru à cette histoire d'amour... et si j'aime bien Bellamy et Clarke, je trouve tout de même que l'évolution de leur relation est précipitée et très superficielle. Je ne ressens pas leurs sentiments, l'auteur reste trop en surface des choses. Mais je suis habituée d'être déçue par les romances dans les livres Young adult, ça ne m'a donc pas gâché pour autant ma lecture. Surtout que le roman n'est pas axé là-dessus alors on peut facilement passer par-dessus cette faiblesse.
    De façon générale, j'ai vraiment apprécié ce deuxième tome, et avec les rebondissements étonnants de la fin... j'ai très hâte de lire le tome 3 ! L'auteur a vraiment un don pour nous surprendre avec des révélations qu'on a pas vu venir.

Note: Ce roman a été lu dans le cadre du challenge Littérature de l'imaginaire sur Livraddict et du Challenge jeunesse/young adult de Multi et ses livres


http://amarueltribulation.weebly.com/uploads/2/5/4/4/25445014/8760376.jpg?625oie-8

mardi 15 décembre 2015


Lecture du moment 
               Chroniques sur mes dernières lectures

KEEP CALM AND LOVE ME de Catherine Kalengula
Couverture de Keep Calm and Love Me


Pour quoi me suis-je retrouvée agenouillée sur le Pont des Arts, en plein milieu de la nuit et à moitié soûle ? Pour casser le cadenas que mon ex et moi y avions posé avant qu’il ne me quitte pour se fiancer avec ma sœur ! Aussi, partir à Londres, refaire ma vie et pourquoi pas retrouver Jaimee, mon ancien flirt m’a donc semblé une bonne idée. Mais entre mon éditeur qui me demande d’écrire de la romance érotique alors que je n’y connais rien et les numéros de charme de mon voisin, un Irlandais sexy en diable, ma nouvelle vie est loin d’être simple. Après tout, si on dit que l’herbe est plus verte ailleurs, c’est que ça doit sûrement être vrai, non ?

    J'ai beaucoup aimé ! Keep calm and love me m'a fait passer un bon moment de détente. Bien sûr, on sait tout de suite comment l’histoire va se terminer (comme toujours dans les romances), mais le plaisir est de découvrir la façon dont l’auteur va nous y amener. J’ai eu beaucoup de plaisir à suivre les aventures de Lina, l'héroïne du roman. Elle est drôle, attachante et elle a du mordant. J'ai beaucoup aimé son côté rêveur et romantique et le fait qu'elle écrit des romans d'amour me l'a rendu encore plus sympathique parce que sa façon de penser et d’écrire rejoint beaucoup la mienne.
    Un autre personnage qui m'a charmé, c'est Swann ! Oui, encore un personnage masculin qui semble être le stéréotype même du mec dragueur profitant des atouts que la vie lui a donné.  Mais on découvre rapidement qu'il est plus que ça et que c’est plutôt la vision que Lena a de lui qui est faussé ! L'auteur lui a donné une vraie personnalité qu'on prend plaisir à découvrir en même temps que Lena, même si j'aurais voulu en apprendre encore plus sur lui. J’ai adoré qu’il soit un danseur, un artiste, qui tente de réaliser son rêve sans y arriver, mais sans jamais perdre espoir non plus. J’ai adoré la façon dont la relation entre Swann et Lela deux se développent, petit à petit, alors que de voisin pénible, Swan devient un ami, puis... peut-être un peu plus. Le tout est amené de façon réaliste et si lente qu’on se retrouve à attendre fébrilement le moment où ils vont enfin se rapprocher.      
    L'écriture de l'auteur est fluide et très visuel, même s'il n'y a pas de longues descriptions qui n'en finissent plus, on s'imagine très bien l'environnement de Lina, Londres en général, mais aussi son petit appartement, le jardin défraîchi où elle aime passer du temps et même le pub où elle travaille pendant un certain temps. Keep calm and love me m’a permis de faire un petit voyage à Londres… voyage que j’ai vraiment apprécié. Cette romance m'a fait sourire et m'a donné quelques papillons. Une belle découverte pour la fleur bleue que je suis.            
   

NOTE : Ce roman a été lu pour le Challenge Les filles de Mrs. Bennet sur Livraddict, pour la consigne du mois de décembre qui était: Lire un livre dans lequel le personnage féminin voit sa meilleure amie/sa soeur s'engager avec son ex ou un homme qu'elle avait rejeté.

https://3.bp.blogspot.com/-Esyi-CyySwc/VaVmQWRjxaI/AAAAAAAAD88/XJmvbhjvNMY/s320/Lesfillesdemrsbennet.png



dimanche 13 décembre 2015


Lecture du moment 
               Chroniques sur mes dernières lectures


LES LARMES ROUGES tome 2 DÉLIQUESCENCE de Georgia Caldera
Couverture de Les Larmes Rouges, Tome 2 : Déliquescence

NE PAS LIRE LE RÉSUMÉ ET LA CHRONIQUE SI VOUS N'AVEZ PAS LU LE TOME 1 !! SPOILER


Le voile a été levé sur les étranges rêves de Cornélia, mais elle est plus que jamais en danger. Pourtant, la seule prudence n'est pas ce qui la pousse à rester auprès d'Henri.

Progressivement, leurs liens se renforcent, bien que l'ombre du passé plane sur leur relation...

Pire encore, pour assurer leur protection contre Avoriel, ils doivent retourner à Reddening House, où Cornélia a été témoin des horreurs que peuvent commettre ses habitants.

Déjà angoissée, la jeune femme se noie de plus en plus dans de bien surprenantes visions...


    Déliquescence est la suite de Réminescences, un roman sur les vampires que j'avais beaucoup aimé pour son originalité, mais surtout, pour son ambiance sombre. Cette suite est un peu longue, mais pourtant elle passe à toute vitesse ! Comme pour le premier tome, l'auteur nous plonge dans son univers, dans ce monde effrayant dans lequel évolue Cornélia. Ce livre est si différent des autres livres fantastiques sur les vampires que j'ai lu ! Ici, pas de gentils vampires, non, mais des êtres qui tuent pour vivre et qui, pour la plupart, y prennent même du plaisir. Et Henri est loin du parfait héros romantique ! Il est possessif à l'excès, agressif parfois, un peu trop secret et surtout, obsédé par Cornélia. Il l'aime avec tellement de force et d'intensité que c'est effrayant parfois. Il ferait vraiment n'importe quoi pour elle, même la priver de son libre-arbitre pour qu'elle survive.

    Mais c'est un personnage qui m'a conquise dès le premier tome parce qu'il peut aussi se montrer protecteur, doux, tendre et même rieur. Et je l'aime encore plus maintenant qu'on découvre son passé petit à petit au cours du roman. J'ai adoré ces moments, ils m'ont fasciné et j'attendais avec impatience que Cornélia entre de nouveau dans la tête de son vampire. J'ai adoré découvrir une autre facette de ce personnage si mystérieux, si complexe.

    Au niveau de l'intrigue, le livre est un peu moins prenant que le premier, parce que maintenant que le secret a été levé, le mystère est moins intense. Mais l'histoire reste tout de même passionnante, même en étant centré sur le couple de Cornélia et Henri. Peut-être parce que leur relation est loin d'être au beau fixe ! Cornélia passe sans cesse de l'amour à la haine. Elle n'arrive pas toujours à accepter ce que la nature de vampire d'Henri le pousse à faire. Et ce qu'elle découvre dans les souvenirs de son partenaire la glace parfois d'horreur, et l'éloigne de l'homme qu'elle aime. Henri, lui, ne réussit pas à croire à l'amour de Cornélia. Il attend le moment où elle le quittera finalement, moment qu'il croit inévitable. Comme ils sont tous les deux secrets et entêtés (je dois dire que j'ai eu envie de frapper Cornélia à quelques reprises pour sa stupidité), réparer ce qui se brise entre eux est loin d'être simple !  

    Même si le roman est centré sur le couple Cornélia/Henri, il y a quand même quelques retournements de situation, quelques événement auxquels je ne m'attendais et qui rende le livre plus intéressant (sans parler de la fin qui donne envie de lire la suite sans attendre) !Cornélia en apprend plus sur ses pouvoirs étranges et puissant, tout en continuant de se cacher du roi des vampires qui est toujours la principale menace pour elle. Elle communique aussi avec un homme mystérieux qui est retenu prisonnier par des humains. Cet homme est-il ami ou ennemi ? Elle le découvrira rapidement ! Encore une fois, on a droit à des scènes d'horreur, effrayantes et saisissantes, qui m'ont donné quelques frissons. Quelques moments sont très troublants, parce qu'on s'attend à avoir un moment doux et agréable et on se retrouve avec... tout autre chose. Je n'en dirai pas plus pour ne pas spoilier mais sachez qu'encore une fois, l'auteur créé un monde qui lui est propre, où les moeurs des vampires sont dérangeants.

    En bref, une suite à la hauteur du premier tome. Encore une fois, le seul point noir pour moi, c'estr la personnalité de Cornélia que je trouve bornée, irréfléchie et très centrée sur elle-même. Mais même mon envie de lui hurler dessus parfois n'a pas réussi à me gâcher le plaisir de cette lecture ! Une série sur les vampires à lire absolument... sauf si vous avez le coeur sensible !


Note: Ce roman a été lu dans le cadre du challenge Littérature de l'imaginaire sur Livraddict !
http://amarueltribulation.weebly.com/uploads/2/5/4/4/25445014/8760376.jpg?625


dimanche 6 décembre 2015

Lecture du moment 
               Mini-chroniques sur mes dernières lectures


LA MER ÉCLATÉE tome 1 LA MOITIÉ D'UN ROI de Joe Abercrombie

Couverture de La Mer Éclatée, Tome 1 : La Moitié d'un Roi

«J’ai prêté le serment de venger la mort de mon père. Je suis peut-être la moitié d’un homme, mais ce serment était entier. »
Né faible aux yeux de son père, le prince Yarvi a juré de récupérer un trône dont il n’a pourtant jamais voulu. Mais il doit d’abord affronter la cruauté de sa propre famille, les humiliations de l’esclavage, ainsi que les eaux amères de la Mer Éclatée. Tout cela avec une seule main valide.
C’est au côté d’une étrange assemblée d’exclus et de marginaux, et non parmi les nobles de son rang, que Yarvi apprendra à être un homme – s’il survit aux épreuves de toutes sortes qui l’attendent...

    J'ai dévoré ce roman en moins de deux jours ! La moitié d’un roi est un livre de fantasy très accessible, qui ne demande pas de se souvenir de plusieurs noms de personnages ou de lieux. La lecture est facile et fluide, si bien que les pages se tournent d'elles-mêmes. Il y a beaucoup d'action, les péripéties s'enchaînent à toute vitesse, la situation de Yarvi change si souvent et de façon brutale qu'on ne sait jamais à quoi s'attendre. Ce qui donne un roman palpitant, je dirais même impossible à lâcher.
    Mais je ne vais pas trop m’étendre sur l’intrigue parce que je crois que c’est ce que j’ai préféré à la lecture de ce roman : le résumé n’étant pas très précis, je n’avais aucune idée d’où l’auteur allait m’emmener. Je me contentais de suivre avec plaisir les aventures de Yarvi, ce prince qui a une main atrophiée (la raison pourquoi on lui dit qu’il n’est que la moitié d’un roi) qui devient dirigeant bien malgré lui car il aspirait à une vie de ministre, tranquille et solitaire, en second plan derrière le roi. Une vie de paix alors que dans son royaume, les rois sont destinés à être des guerriers.
    Yarvi est un personnage que j’ai trouvé particulièrement attachant ! Intelligent, rusé, avec un humour sarcastique que j'ai adoré, il manque cruellement de confiance en lui. Il n’est pas le héros dont on a l’habitude en fantasy mais il n'entre pas non plus dans la catégorie des anti-héros : il pense principalement à lui-même et à sa propre survie. Même s'il se sent toujours coupable après coup, il pose parfois des gestes répréhensibles pour survivre et pour attendre son but : venger la mort de son père. C'est tout ce gris dans sa personnalité qui le rend si intéressant, parce qu'il est tout simplement humain, avec ses qualités et ses défauts. Rien de plus, rien de moins.
    Au cours du roman, Yarvi rencontre plusieurs personnages intéressants et quelques-uns deviennent pour lui une véritable famille. Et j’ai adoré l’esprit qui règne dans leur petite bande, l’amitié et la loyauté qu’ils se portent est m’a touchée et comme l’auteur n’est pas tendre avec nous, pauvres lecteurs, j’ai même versé des larmes à quelques moments. Si j’ai aimé le tout qu’ils forment, chaque personnage individuellement a aussi réussi à me charmer, chacun à sa façon. Ils apportent tous quelque chose de différent à l'histoire et à Yarvi aussi qui grandit et évolue beaucoup grâce è eux. En bref, La moitié d'un roi est un excellent roman de fantasy, passionnant, agréable à lire, que je recommande à tous ceux qui aiment suivre les aventures d'un héros hors du commun.

Note: Ce roman a été lu dans le cadre du challenge Littérature de l'imaginaire sur Livraddict !
http://amarueltribulation.weebly.com/uploads/2/5/4/4/25445014/8760376.jpg?625

samedi 5 décembre 2015

Lecture du moment 
               Mini-chroniques sur mes dernières lectures

CHRONIQUE COUP DE COEUR
Où ces romans qui me font vibrer... 


LE NOIR EST MA COULEUR tome 3 LA RIPOSTE
Couverture de Le Noir est ma couleur, tome 3 : La riposte

Avertissement : ne pas lire le résumé et la chronique si vous n'avez pas lu le tome 1 et 2 !

Depuis que Jordan, un jeune Mage, est arrivé au lycée, Manon est en danger. Il menace de révéler son secret et de la dénoncer au Conseil si elle ne s'éloigne pas d'Alexandre.

Mais l'union fait la force. Quand Alexandre découvre les manœuvres de son rival, il persuade Manon de riposter.

Violemment.

Va-t-elle commettre l'irréparable et faire du Noir sa vraie Couleur ?


    Oui, je suis déjà de retour avec la suite cette série ! Aussitôt le tome 2 terminé, je me suis jetée sur la suite. Le noir est ma couleur est une série totalement addictive: une fois commencée, impossible de la lâcher. La preuve, j'ai lu 3 tomes en moins d'un mois ! Mais ce qu'il y a de mieux encore, c'est que j'aime de plus en plus à chaque tome parce que chaque livre est meilleure que le précédent. 
    Et ce tome... ouf ! Quelle lecture ! Je ne l'ai pas lu, je l'ai dévoré ! Les personnages prennent de plus en plus de profondeur, ils s'influencent l'un et l'autre, Manon devenant de plus en plus rebelle et Alexandre prenant un peu de maturité. Vraiment, la magie lui va bien (même s'il n'est pas sorcier) on dirait qu'il est fait pour faire parti de ce monde, du monde de Manon. Peut-être, malgré leur différente (ou à cause d'elle) sont-ils vraiment faits l'un pour l'autre ! Parce que lorsqu'ils sont ensemble, ils sont beaucoup plus forts. Manon devient plus courageuse en présence d'Alex alors que lui réfléchit d'avantage et essaie de ne pas faire de bêtise. Ce qui n'est pas toujours évident avec les amis qui sont les siens ! Leur relation qu'ils ont tous les deux est belle et vraie, et plus on avance dans la série, plus on y croit. L'auteur prend bien le temps de faire les choses et même si le mot amour n'a jamais été prononcé entre eux, ils sont tous les deux prêts à tout risquer pour aider l'autre. Dans un cas comme ça, quel besoin de mots ?
    L'intrigue devient plus complexe parce que Jordan ce sale *&*&?&? n'est pas la seule menace que Manon et Alexandre doivent affronter. Manon elle-même est peut-être leur pire ennemi: elle a de plus en plus de mal à contrôler le noire. Je dois avouer qu'à quelques moments, j'ai eu peur pour elle... mais j'ai eu peur d'elle surtout. J'avais l'impression qu'elle pouvait tout détruite sans même en être consciente.
    La fin, comme celle des deux autres tomes avant, est à faire hurler ! L'auteur a un don pour frustrer ses pauvres lecteurs. Il me faut absolument la suite ! J'ai passé un si bon moment avec Alex et Manon, un moment haletant et fort en émotions de toute sorte. Si bien qu'à peine la dernière page tournée, j'avais déjà envie de les retrouver ! Je l'ai déjà dit, mais je le répète encore: Le noir est ma couleur est une série jeunesse à découvrir absolument. Si vous ne l'avez pas en votre possession, courez chez le libraire le plus près !

   Et pour vous donner encore plus envie de lire cette série, voici deux petits extraits pour vous convaincre.

Petit moment dans les pensées d'Alexandre:
Fred n'a pas tort. Lui-même porte Azur comme s'il ne pesait rien. Ce n'est pas Manon et ses cinquante kilos qui vont me déranger. Et puis je commence à avoir l'habitude de la transporter dans un état végétatif.
Manon, la fille légume.
Pourtant, je tiens vraiment à elle. C'est con la vie, hein?

Petit moment dans les pensées de Manon :
J'étais tombée amoureuse d'un délinquant qui assommait les policiers, jurait comme un charretier et fraudait dans le métro. Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes.

NOTE: Ce livre a été lu dans le cadre du Challenge jeunesse/young adult que vous pouvez trouver ici

http://mutietseslivres.com/2015/10/01/challenge-jeunesse-young-adult-5/




jeudi 3 décembre 2015

Lecture du moment 
               Mini-chroniques sur mes dernières lectures


LA FILLE QUI LISAIT DES ROMANS D'AMOUR de Inara Lavey

Couverture de La Fille Qui Lisait des Romans d'Amour



La vie de Cassandra Devon est une vaste histoire à l’eau de rose. Son imagination débridée fourmille de séduisants détectives, d’irrésistibles pirates et de héros plus sexy les uns que les autres. Absorbée par ses rêveries tout droit sorties des romances qu’elle dévore, Cassandra a du mal à repousser les avances de Connor, le facétieux Irlandais qui voudrait se substituer à ses fantasmes. Entre lui et le séduisant Raphaël, incarnation de l’homme idéal, son cœur balance. Lequel de ces beaux garçons saura s’attirer ses faveurs ?


    Bon, soyons clair dès le début: ce livre n'est pas la romance que j'aurais choisi de lire en temps normal. Mais il me fallait trouver une romance avec un triangle amoureux en vitesse, puis la lire avant la fin novembre. Et je suis tombée sur ce livre. La couverture est bien (et comme elle rappelle Mr. Darcy, elle m'a tout de suite attirée) et le résumé sympa. Même si avant même de commencer le livre, on sait comment ça va se terminer, je me suis dit: pourquoi pas ?

   Finalement, j'ai passé un moment agréable en compagnie de Cassandra, Connor et Raphaël. Ce roman n'a rien d'extraordinaire, ce n'est pas une romance qui va me marquer et que je vais avoir envie de relire, mais elle se lit vite, avec le sourire aux lèvres. J'ai bien aimé le concept de départ, celui de la fille rêveuse et romantique qui lit tant de romans d'amour qu'elle a de grandes attentes envers celui qui sera l'homme de sa vie. Cassandra veut trouver l'homme avec un grand H, celui qui lui fera de grandes déclarations mièvres, mais qui la fera aussi vibrer d'un simple contact. Oui, elle est exigeante la miss ! Et il faut dire qu'un tel homme ne se trouve pas n'importe où... Lorsqu'elle rencontre Raphaël, elle est certaine d'avoir trouvé la perle rare. Mais c'est sans compter sur l'ami de son homme idéal, Connor, qui peut la faire sortir de ses gonds en quelques mots... mais qu'elle désire comme elle n'a jamais désiré personne dans sa vie.

    J'ai beaucoup aimé Cassandra, elle est drôle, gentille, mais elle peut aussi avoir tout un caractère ! Par contre, son aveuglement et son obstination m'ont exaspéré vers la fin. Tout comme son côté rêveur, un peu trop présent dans le roman ! C'est vrai, au départ j'aimais beaucoup l'idée que ce personnage parte dans des délires romantiques à la Harlequin. Je trouvais ça drôle et original... les deux ou trois premières fois. Mais les fantasmes de Cassandra finissent par prendre autant de place que la véritable histoire, ce qui m'a agacé et pas qu'un peu ! En plus, la romance en paie le prix parce que tout va trop vite: les choses se précipitent tellement entre Cassandra et Raphaël, et Cassandra et Connor, qu'on a un peu de mal à y croire.

   Malgré cela, j'ai aimé chaque moment entre Cassandra et Connor, qui est mon chouchou je dois l'avouer, avec son humour et à son caractère enflammé, il a su me charmer ! J'aurais juste aimé que l'auteur s'attarde plus sur ces moments entre eux justement, qu'elle les développe d'avantage pour rendre leurs sentiment plus vrais, plus réels. En bref, La fille qui lisait des romans d'amour  n'est pas une romance désagréable, mais elle manque un peu de profondeur. Si bien que pour moi, ce roman tombera rapidement dans l'oubli !



NOTE : Ce roman a été lu pour le Challenge Les filles de Mrs. Bennet sur Livraddict, pour la consigne du mois de novembre qui était: Lire un livre dans lequel le personnage féminin est courtisée par deux hommes.

https://3.bp.blogspot.com/-Esyi-CyySwc/VaVmQWRjxaI/AAAAAAAAD88/XJmvbhjvNMY/s320/Lesfillesdemrsbennet.png